#QABLF : QU’ALLAH BÉNISSE LA FRANCE

La Vidéothèque

Affiche du filmPoignant, authentique, abouti.. Des adjectifs euphémisant le quasi chef d’oeuvre cinématographique d’Abd Al Malik. Pourquoi quasi ? Lisez les lignes qui vont suivre et tout vous paraîtra plus clair…


DE REGIS A MALIK

Film autobiographique d’Abd Al Malik né Régis Fayette-Mikano, on connaissait l’artiste, mais le garçon ayant donné place à l’homme nous était jusqu’aujourd’hui méconnu.
Tout parait désormais plus clair, son cheminement intellectuel, son parcours scolaire, son enfance à Strasbourg dans le quartier du « Neuhof », sa rencontre avec la belle « Wallen » qui s’avèrera un élément déterminant de sa vie (rôle campé par la talentueuse Sabrina Ouazani (L’Esquive, La Source des femmes, etc..)

Abd Al Malik, réalisateur, fait preuve de transparence, livre ses bêtises d’antan, il ne nous cache rien. Dans l’unique dessein de nous montrer celui qu’il est devenu, pourquoi, et comment. Sans trop vous en dire sur l’intrigue, l’ascenseur émotionnel sera de la partie, c’est la rage au cœur que vous regarderez ce long métrage face à certaines injustices, ou avec de la compassion dans certains instants de doute du protagoniste.

Un protagoniste interprété par le jeune Marc Zinga, révélation, qui pour l’occasion épouse la diction, les mimiques de Malik.
A tel point que parfois la ressemblance en devient troublante. Toujours est-il que de NAP (New African Poets), à son premier Planète Rap, ou encore de la reconnaissance des siens, en passant par sa reconversion musulmane et de ses nombreux revers dans l’industrie musicale, rien ne manque. Et c’est dans une poésie tout en images, qu’Abd Al Malik nous transporte au fil de sa vie, ses réflexions quant à sa France, ses rêves de musiques avec ses proches.


 REGIS & NAWEL

Comment ne pas mentionner cette histoire dans l’histoire, qui rythmera les différents états du jeune homme durant le film. Des premiers regards, timides, hésitants, à leurs longues discussions quant à leur foi ou la France, là aussi rien ne manque.
Dégageant une pureté et une évidence déstabilisante, leur tandem fait mouche à l’écran, quand bien même les rôles sont endossés par des acteurs, une complicité émane à l’écran.

Des faits qui permettent de cerner un peu mieux la relation qu’Abd Al Malik et Wallen ont pu partager jusqu’à aujourd’hui. Les questions de mixité sociale sont mêmes abordées avec une vision positive.


 LA BOBINE AU DIAPASON

Sans la musique, l’intrigue et l’action ainsi que les nombreux moments de latence dans un film peuvent paraître bien amères. Et bien croyez-nous, ici la musique fait plus que remplir ce rôle de métronome. Les textes et morceaux du lyriciste sont omniprésents, articulés selon l’instant et le moment de sa vie, ils amplifient notre perception de l’image, pour nous capter et nous immerger.

Vous reconnaitrez probablement le titre « Spleen et Idéal » du collectif « Beni Snassen » dont est membre Malik, ou encore la voix de Wallen qui pour l’occasion a signé de nouveaux titres et s’est occupé de la bande originale du film avec Laurent Garnier et bien évidemment Malik.

Manquant de qualificatifs pour parler du film, tant l’émotion et la leçon sont grandes, nous ne pouvons que vous poussez à aller le voir. Dans la mesure où Malik raconte une histoire qui est la tienne, mais qui comme le dit Disiz dans son titre « Ghetto Sitcom »
« Y’a deux personnages qu’on nommera lui et elle, chacun vivant dans une cité qui pourrait être la tienne »
, au travers de son histoire il raconte celles de milliers d’autres personnes dans un élan de paix et de lumière.
Les personnes ayant lu le livre sont eux pour leur part quelque peu mitigés et frustrés, tant leur représentation de cette histoire était déjà toute préconçue.
Ainsi si vous désirez allez plus loin et avoir plus de détails, nous vous poussons à vous procurez le livre, et peut-être vous trouverez ce que d’autres cherchent encore..

U.A

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s